Les différents tissus pour créer des pièces uniques

tissus synthétiques

Un textile est un matériau susceptible d’être tricoté ou tissé. Il indique une substance qui peut se diviser en fils textiles ou en fibres comme les fibres synthétiques, la pierre d’amiante, la laine, le lin, le chanvre, ou le coton. Il existe deux grandes catégories de textiles : les textiles techniques et les textiles traditionnels. Ici, il est question de tissu. Celui-ci résulte du tissage, qui est obtenu par l’entrecroisement, nécessaire pour la couture. Voici les différents types de tissus.

Les mélanges de matières et les tissus synthétiques

D’abord, dans la première catégorie, il y a les tissus peluche ou imitation fourrure. Ce sont des fibres synthétiques douces, mais qui peuvent déclencher des allergies ou de faire transpirer. Puis, il y a le jersey, qui est en général un procédé de fabrication tricotée. Et enfin, il y a le velours, chaud, et est facile à coudre. Ce dernier est un tissu à l’aspect velouté.

Pour les catégories de tissus synthétiques, il y a le modal et la viscose, fibres reconstituées à partir de cellulose de bois. Puis, il y a la suédine, le Nicky, le minkee, l’éponge de bambou, la polaire basique ou à poil long, et le polyester.

Il faut toujours veiller à examiner la composition des tissus avant un achat. Autrement, pour avoir une vue plus globale des matières à acheter, et de trouver une collection d’originalité, il faut se rendre dans des boutiques en ligne, par exempletissu liberty.

Les autres matières naturelles

D’abord, il y a le chanvre, des fibres obtenues par la plante. Ensuite, le bambou, issu de la pulpe de la plante, et le cachemire, issu de la laine de la chèvre du Cachemire. En outre, il y a la laine, issue de la fourrure des moutons, la soie, qui résulte des vers à soie, et le lin, issu des tiges de lin.

Le coton

Avant tout, il y a le chambray, qui est un coton avec un fil de trame blanc ou écru et un fils de chaîne d’une couleur, très chouette pour donner une allure un peu chinée. Puis, le denim, la toile de jean par excellence, assez rigide et un peu épais. Ensuite, il y a le sergé de coton, un tissage particulier pour la création des manteaux, vêtements de travail, pantalons solides ou des vestes. Il y a aussi les broderies anglaises, à utiliser pour des jupons de robe ou des petits hauts. Des broderies réalisées par un appareil, comprenant des petits trous, à terme décoratif, d’une distance régulière. Mais encore, il y a le voile de coton, translucide et très fin, employé pour des doublures, ainsi que le coton enduit, utilisé pour fabriquer des trousses à stylos ou de toilettes, nappes, sacs… C’est un coton basique couvert d’un revêtement imperméable. Il y a également le velours milleraies ou velours côtelé pour fabriquer des vêtements d’hiver comme robes, jupes, vestes ou pantalons. C’est un tissu de coton à la forme veloutée du velours, mais comportant de fines rainures. Sans oublier la batiste (utiliser pour de jolies doublures, fluide, mais fragile, presque transparente et très fine), la flanelle (utiliser pour créer des accessoires pour enfants ou convient bien aux linges, doux au toucher), l’éponge de coton (parfait pour la confection de linges de maison, peignoirs, serviettes de toilette, draps de bain, articles de puériculture, bavoirs… ), et le piqué de coton (convient pour le linge d’ameublement ou de lit). Pour finir, il y a la cretonne de coton (utilisé pour les rideaux, draps, et le linge de maison), le jersey de coton (utiliser pour les t-shirts), la popeline de coton, ainsi que la cotonnade.

Inspiration déco : des bureaux très féminins
Envie de simplifier et réorganiser ma vie