Guide en ligne sur la peinture acrylique

peinture acrylique

La peinture acrylique est la plus récente sur le marché. Néanmoins, cette composition aqueuse connait un fort engouement, notamment dans le domaine de la peinture. En effet, c’est l’un des matériaux les plus plébiscités par les artistes peintres. Quelles sont ses principales caractéristiques ? Comment réussir ses premières œuvres ?

Peinture acrylique : c’est quoi au juste ?

La peinture acrylique est à base d’eau et renferme des pigments et de la résine acrylique. De la sorte, la composition n’est pas naturelle. Toutefois, elle est moins toxique par rapport à la peinture à l’huile. Créée au début du 20e siècle, elle connait un succès grandissant auprès des artistes.

La peinture acrylique sèche rapidement par évaporation de l’eau et suit la norme NF environnement. Il s’agit donc d’une solution écologique. Il est d’ailleurs possible de peindre plusieurs couches successives, ce qui représente un avantage majeur. En plus de cela, elle est inodore. Ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de bien ventiler la pièce.

Ce produit peut également être appliqué sur des supports variés si les conditions de préparation sont respectées. S’agissant d’une matière plastique synthétique, elle est permanente et ne jaunit pas. En séchant, la peinture durcit. Voilà pourquoi il est fortement recommandé de placer des protections sur le sol. Elle se décline en différentes couleurs et finitions (mates, satinées ou brillantes). C’est ce qui rend la peinture encore plus intéressante. L’artiste peut oser toutes les fantaisies pour mettre en avant ses inspirations.

Sur quel support utiliser la peinture acrylique ?

Comme dit un peu plus haut, on peut utiliser la peinture acrylique sur des supports très variés. Toutefois, il faut éviter les plans de travail gras et lisse, sinon vous n’obtiendrez pas le résultat escompté. Peu importe le type de support, il faut le préparer au préalable.

Le papier est le plus courant, car il est bon marché, le choix idéal pour débuter dans la peinture. Si vous optez pour un modèle classique, misez sur un papier de fort grammage (pesant 200 g au minimum), absorbant et résistant. Sinon, privilégiez les papiers dédiés aux peintures acryliques. 

Les contreplaqués et les panneaux de bois offrent également un bon compromis. En revanche, ils sont très absorbants. De ce fait, pensez à les induire d’un apprêt avant l’usage. Avec les produits prêts à l’emploi, vous pourrez gagner un temps précieux.

Les toiles sont aussi absorbantes. Elles existent en différentes tailles et matières. Si vous achetez en rouleau, vous devez les monter sur un châssis pour les rigidifier. L’avantage, c’est que vous pouvez sélectionner la dimension que vous désirez pour créer un art plus original. Mais si vous voulez vous épargner ces travaux supplémentaires, préférez les toiles sur châssis. La toile de lin est la plus chère. La toile de coton est beaucoup plus abordable, mais elle est fragile. Il y a aussi la toile de chanvre. Elle offre un bon rapport qualité-prix. Si vous recherchez une alternative plus économique, optez pour le carton entoilé.

De quoi a-t-on besoin ?

La peinture acrylique est soluble à l’eau, vous n’aurez plus besoin de solvant. Elle est également plus abordable par rapport à la peinture à l’huile. Dans les magasins, vous aurez accès à un choix très varié, ce qui peut influer sur le tarif. Si vous êtes un débutant, pour limiter le budget, choisissez des peintures pas trop chères. Au fil du temps, vous pourrez investir dans des produits de qualité qui requièrent un investissement plus conséquent, mais qui offrent un meilleur rendu.

Les additifs vous donnent la possibilité de réaliser des finitions très diversifiées. Pour avoir des effets de transparence, rajoutez du médium à glacis dans le pot. Par contre, pour réaliser des empâtements au couteau, il vous faut un médium gel. On peut même avoir des rendus plus originaux avec des gels contenant des sables de flocons de fibres ou autres matériaux.

Il est recommandé d’employer des pinceaux avec des poils souples. Les produits en fibres synthétiques par exemple offrent un bon compromis. Les soies de porc quant à elles sont à bannir. Attention ! Après chaque usage, nettoyez vos pinceaux avec de l’eau et du savon. Et évitez de les utiliser pour réaliser des peintures à l’huile ou de l’aquarelle. Sinon, ils s’useront rapidement. Vous aurez également besoin d’acquérir des couteaux à peindre pour jouer avec les reliefs et les textures.

Comment réussir une peinture acrylique ?

La peinture acrylique sèche très vite. C’est à la fois un avantage et un inconvénient. En effet, lorsque vous créez un tableau, vos mélanges risquent d’être inutilisables après quelques minutes. Pour les garder au frais, n’oubliez pas les palettes humides ou les retardateurs. Ainsi, vous pourrez conserver votre peinture pendant des jours.

L’harmonisation des couleurs a aussi son importance. Pour éviter les fautes de goût, ne mélangez pas trop les teintes. Il est plus judicieux d’acheter une peinture toute prête et de vous limiter à 4 ou 5 associations de couleurs. Lors de l’application, diluez avec de l’eau ou du médium. Dans le cas contraire, il faudrait être bien généreux à chaque passage du pinceau. Et pour avoir un tableau original, jouez sur les effets.

Il est essentiel de protéger le chantier puisqu’une peinture renversée sur le sol ou les meubles est difficile à enlever. N’hésitez pas à installer une bâche au-dessous du plan de travail. Ensuite, préparez la surface à peindre pour supprimer tous les défauts. Et pour donner une touche brillante ou mate à votre œuvre, appliquez des vernis spécifiques.

Les différents tissus pour créer des pièces uniques
Inspiration déco : des bureaux très féminins